Kopf ASV-member inscription Breite einstellen mainpage


Actualités

Cliquez sur les nouvelles qui vous intéressent, ou feuilletez les informations préalables (au-dessous du tableau).

NEWS:     1-13
Mo. 20. Jan. 2014
Restaurant Abyssinia
Repas végé à Neuchâtel
Le restaurant a ouvert il y a peu et offre des plats végétaliens à la carte.
Mo. 20. Jan. 2014
Repas végé à Neuchâtel
Le restaurant a ouvert il y a peu et offre des plats végétaliens à la carte.
Mo. 16. Dez. 2013
Étoiles à la cannelle
Étoiles à la cannelle
Gourmandise de fêtes 100% végétalien.
Mo. 16. Dez. 2013
Noël végétarien
Noël végétarien
Pensez aux animaux lors de la fête de l’amour
Mo. 16. Dez. 2013
Dr Laurence Froidevaux
Soirée conférence du Dr Laurence Froidevaux
Mi. 30. Okt. 2013
Crème courge - marrons
Crème courge - marrons
Cadeaux maison de la cuisine automnale
Mi. 30. Okt. 2013
Eating healthy
Séminaire de nutrition végétale
formation pour futurs activistes de l'ASV ainsi que toute personne intéressée à l'alimentation végétarienne
Di. 18. Juni 2013
SVV-Newsletter
Kreuzfahrt, Bio-Marché, Vegi-Info, Treffs
Di. 11. Juni 2013
Capture d
Dis maman, quand on mange les animaux, ils meurent ?
On peut oublier cette cohérence.
Mi. 29. Mai 2013
Veganmania 2013
Le festival végane suisse avec plus de 40 stands, des concerts et un show de cuisine
Di. 26. März 2013
Aymeric Caron
NO STEAK : Un plaidoyer pour le végétarisme
Huit raisons d’un végétarisme généralisé
Di. 26. März 2013
Neuchâtel
Rencontre végé à Neuchâtel
Vous aimeriez faire la connaissance de végéta*iens?
Do. 14. März 2013
Aymeric Caron
No Steak
Raison No.2: Parce que nous sommes incohérents avec les animaux

1-13 >

NO STEAK : Un plaidoyer pour le végétarisme

Aymeric Caron

Huit raisons d’un végétarisme généralisé

Raison No.3 : Parce que l’on n’assume pas la mort de l’animal que l’on mange. C’est en effet vérifié par tous les végétariens: lors de repas pris en commun les explications qu’ils donnent pour refuser de manger de la viande ont pour effet de jeter un froid parmi les convives. C’est cependant une évidence que ces morceaux de viande ont appartenu à un être avec tête, pattes, yeux, bouche ou bec, un être entier qui ne demandait qu’à jouir de la vie dont on l’a pourtant privé! On pénètre dans le monde de la vie, justement, de ces animaux que l’on mange: vie de vache, vie de cochon, vie de poulet. Pour nombre d’entre eux, ce n’est pas une vraie vie mais un calvaire avec au bout, prématurément et brutalement, la mort à l’abattoir. Le mythe de la mort douce est abordé sans concession. L’auteur cite des chiffres, si effrayants qu’ils ne permettent pas de leur en donner un sens. Trois millions d’animaux sont abattus chaque jour rien qu’en France. Comment prendre en compte la réalité de tous ces «car la masse dilue les individualités. Pourtant ce chiffre signifie que chaque minute nous éradiquons 2000 vies, 2000 consciences, 2000 destins que nous avons niés dès leur naissance en leur octroyant arbitrairement le statut d’objet de consommation». La description brutale des méthodes d’abattage, avec les souffrances, les détresses, les agonies, est nécessaire afin de ne pas contribuer à la croyance d’une mort miséricordieuse des bêtes abattues, «une tranquillité certes illusoire, mais confortable».
Ce refus des humains d’assumer la mort des animaux qu’ils consomment reste encore bien ancré de nos jours.

(Raison No.4 à suivre)


Source: No Steak, Aymeric Caron, Ed. Fayard, janvier 2013
Author: RM

Link: Raison No. 1
Link: Raison No. 2

Date: Di. 26. März 2013

URL: http://www.vegetarismus.ch/news.php?id=77034
Dernière actualisation de cette page indiquée: 17.4.2012


[en haut


© l´Association Suisse pour le Végétarisme (ASV) | www.vegetarisme.ch | Impressum